Outils

Index des noms d'artistes  

 
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

R

RACKHAM, Arthur
RACKHAM, Edyth (née Starkie, femme du peintre Arhur Rackham)
RAE, Alison
RAE, Isobel
RAEBURN, Sir Henry
RAEBURN, Sir Henry (attribué à)
RAINEY, William
RAMSAY, Allan
RAMSAY, Allan (atelier de )
RAWLINGS, Charles SUMMERS, William
READ, Kath
REYNOLDS, J. Francis
REYNOLDS, Sir Joshua
REYNOLDS, Sir Joshua (?)
REYNOLDS, Sir Joshua (attribué)
REYNOLDS, Sir Joshua (Copie d'atelier)
REYNOLDS, Sir Joshua (Copie)
REYNOLDS, Sir Joshua (d'après)
RICH, Alfred William
RICHARD, A. (peut-être Addison)
RICHARDSON, Sir Jonathan
RICHMOND, Sir William Blake
RICKETTS, Charles
RITCHIE, John,
RIX NICHOLAS, Hilda
ROBERTS, David
ROBERTS, James
ROBERTS, Thomas
ROBERTSON, Charles
ROBERTSON, Christina
ROBERTSON, Tom
ROBINS, Thomas Sewell
ROBINSON, Douglas
ROBINSON, Frédéric Cayley
ROCHE, Alexander Ignatius
ROECH E. et ROEVENS, E.
ROMNEY, George
ROMNEY, George (attribué à)
ROMNEY, George ?
ROOKE, Thomas Mathenos
ROSE, Francis
ROSS, sir William Charles
ROSSETTI, Dante Gabriel
ROSSITER, Charles
ROTH, G.
ROTHENSTEIN, Sir William
ROUBILLAC, Louis-François (entourage de)
ROWBOTHAM, Thomas Charles Leeson
ROWLANDSON, Thomas
ROWLANDSON, Thomas (attribué à)
ROWLANDSON, Thomas (d'après)
ROYAL DOULTON COMPANY, Manufacture GRANDE-BRETAGNE
RUSKIN, John
RUSSELL, John
RUSSELL, John (attribué)

RUSSELL, John Peter

John Peter Russel fait figure d’original parmi les expatriate painters. Il est issu d’une famille d’industriels qui ont fait fortune dans les chemins de fer et les constructions navales. Alors que son père voudrait que John Peter reprenne l’entreprise familiale et s’irrite de le voir perdre son temps à dessiner, sa mère encourage le penchant du jeune homme pour l’art. La mort de son père en 1879 et la fortune dont il hérite lui permettent de se lancer dans une carrière artistique. Il vient à Londres deux ans plus tard et sur le bateau qui l’emmène vers le vieux continent, il se lie d’amitié avec Tom Roberts. Il entre à la Slade School avec Alphonse Legros. Les nus académiques que donne John Peter Russell vers 1886 ont beaucoup d’affinités avec ceux de Legros et de Cazin : mêmes traits anguleux, mêmes matériaux utilisés, comme la craie et la sanguine. Quand Legros lui confie qu’il n’a plus rien à lui apprendre, John Peter Russell vient à Paris. Chez Fernand Cormon, il rencontre Louis Anquetin, Emile Bernard, Guillaumin, Toulouse-Lautrec, Paul Gauguin et surtout Vincent Van Gogh dont il peint un portrait tout en finesse (Rijksmuseum, Amsterdam). Russell, qui aime la mer et possède un yacht, découvre Belle-Ile en 1886. Il y rencontre Monet, « le prince des impressionnistes », qu’il admire tant et dont l’influence est décisive pour sa peinture. L’éloignement de l’agitation parisienne est dans l’air du temps : Paul Gauguin séjourne en Bretagne, Van Gogh, dans le midi. John Peter Russell se prend de passion pour les lieux et peu après son mariage avec Marianna, construit une grande maison dans un coin sauvage de l’île, « le château anglais », où il reçoit des artistes de passage tel Auguste Rodin pour lequel Marianna sert de modèle. John Peter Russell peint à Belle-Ile des toiles impressionnistes aux couleurs flamboyantes dont La voile rouge - port de Goulphar. Ces œuvres, par l’audace de la composition, de la palette, de la touche sont à mettre parmi les avant-coureurs du fauvisme.La mort de Marianna en 1908 plonge John Peter Russell dans un profond désarroi : il brûle de nombreux tableaux, vend sa demeure et se remarie. Durant la Première Guerre Mondiale, il travaille au London Hospital puis retourne à Sydney où il partage son temps entre ses navigations dans la baie et son jardin « digne de Monet par sa splendeur » selon sa cousine Thea Proctor. John Peter Russell, qui avait l’intention de faire don à la ville de Sydney de sa collection d’œuvres impressionnistes, dut abandonner ce projet devant l’indifférence des responsables locauxSource Jean-Claude Lesage, Peintres australiens à Etaples, Etaples-sur-Mer, AMME Editions, 2000, pp92-94.

RUTLAND, Violet de