Collection

Recherche simple et avancée dans la base de données des œuvres  

 

 


Lieu de conservation

Bayeux, Centre Guillaume le Conquérant

Broderie de la Reine Mathilde dite "Tapisserie de Bayeux"

The Bayeux Tapestry

Vers 1070

Toile de lin brodée de fils de laine

H. : 0, 50 m.; L. : 68, 38 m.

Bayeux, Centre Guillaume le Conquérant

Ms 1 BM de Bayeux

Arts décoratifs

Mentionnée à "l'inventaire des joyaux, capses, reliquaires, ornements, tentes, paremens, livres et autres biens appartenans à l'eglise Nostre-Dame de Bayeux" en 1476. Redécouverte par Nicolas Joseph Foucault, intendant de la Généralité de Caen de 1689 à 1704. Saisie révolutionnaire de l'An II. Exposée en mars 1803 à Paris à la demande de Bonaparte. Classée Monument Historique en 1840.

11e siècle


Commentaires

Toile de lin brodée de fils de laine, la "Tapisserie" de Bayeux est en réalité une broderie composée de 9 lés de longueurs différentes, reliés les uns aux autres par de fines coutures racontant en 58 scènes la conquête de l'Angleterre en 1066, par Guillaume le Conquérant, duc de Normandie. Elle est décrite par Shirley Ann Brown , professeur d'histoire de l'art à York University de Toronto, dans les termes suivants: «La Tapisserie de Bayeux est une étonnante œuvre d'art. Elle est un témoignage contemporain de la façon dont vivaient les hommes du XIème siècle. Elle est aussi un document historique représentant des évènements qui changèrent le cours de l'histoire pour deux nations. La broderie connue sous le nom de « Tapisserie de Bayeux» est un objet d'enquêtes, de recherches et d'hypothèses depuis 275 ans environ. Elle fut étudiée par des historiens, des universitaires, des romanciers, des journalistes et par bien d'autres encore. Depuis sa découverte et sa présentation à l'Académie Royale, dans les années 1720, plus de 500 publications lui ont été consacrées, concernant ses différents aspects. » La Tapisserie est un récit historique, mais également une source fondamentale pour la connaissance des modes de vie au Moyen Âge en général et au XIe siècle en particulier: c'est donc un témoignage documentaire qui utilise des procédés particuliers de narration et a recours au symbolisme, comme de nombreuses créations littéraires ou artistiques de l'époque romane. Œuvre unique, pour laquelle aucun document similaire ne permet d'établir de véritables comparaisons, elle conserve à ce jour une part de mystère et plusieurs questions n'ont pas véritablement trouvé de réponses.(...) Aucun témoignage contemporain de l'histoire des origines de la Tapisserie et des conditions de sa réalisation n'est connu à ce jour. Une certitude: la Tapisserie existait et se trouvait dans le Nord de la France vers 1100 . Une hypothèse probable est que la broderie a été réalisée dans le sud de l'Angleterre, peut-être à Canterbury (haut lieu culturel du Moyen Âge), ou à Winchester (haut lieu de la broderie à cette époque) commanditée par Odon, évêque de Bayeux et demi-frère de Guillaume le Conquérant. Elle a sans doute été réalisée aux environs de 1077 et au plus tard avant 1082, date à laquelle Odon, évêque de Bayeux est en disgrâce et est emprisonné par son demi-frère Guillaume.

La conception du dessin et sa grande homogénéité d'un bout à l'autre laisse penser que sa réalisation a été supervisée par un homme, probablement un clerc, de par sa connaissance du latin . Les broderies quant à elles ont sans doute été effectuées par des brodeuses dont l'existence est avérée dans le sud de l'Angleterre à cette époque. La Tapisserie aurait pu être destinée à décorer la cathédrale de Bayeux lors de sa consécration en 1077 ou bien la salle de réception d'une demeure. En considérant les dimensions de la Tapisserie (50 cm de haut), celle-ci semble plus adaptée à l'ornementation d'une demeure. Cependant, sa présentation de la Saint-Jean aux Octaves des Saintes Reliques, dont la tradition a perduré jusqu'à la Révolution, permet d'imaginer qu'elle était destinée à orner le chœur de la cathédrale lors de sa consécration le 14 juillet 1077.

Pour en savoir plus: Consulter le Registre de la mémoire du monde - UNESCO - Tapisserie de Bayeux Ref n° 2006-44 http://portal.unesco.org/ci/en/files/22005/1147185700344_France_Bayeux.doc/44+France+Bayeux.doc


Bibliographie

La tapisserie de Bayeux a donné lieu à plus d'un millier de livres et d'articles, rédigés essentiellement en français et en anglais. On se référa donc avant toute recherche à l'excellente bibliographie de S.A. Brown et aux ouvrages fondamentaux de L. Musset et D. Wilson, tous deux pourvus d'une abondante bibliographie :

Shirley Ann Brown, The Bayeux Tapestry: History and Bibliography, Woodbridge:The Boydell Press, 1998, 186 p.

Lucien Musset, La Tapisserie de Bayeux, Nouv. éd. Paris, Zodiaque, 2002, 272 p.

David M. Wilson, La tapisserie de Bayeux, Paris, éd. Flammarion, 2005, 233 p.