Chefs d'œuvre

Recherche simple et avancée dans la base de données des œuvres  

 

Photo RMN - © Hervé Lewandowski


Lieu de conservation

Paris, musée du Louvre, Département des Peintures

© Musée du Louvre - Marie-Alice Loiseau

Expositions

Tableaux d'artistes de l'Europe de l'Ouest, du musée du Louvre, de Bordeaux et autres musées français-Moscou, Léningrad. 1965

Sir Joshua Reynolds 1723-1792, Galeries Nationales du Grand Palais, Paris, 7 octobre -16 décembre 1985, n°65

Sir Joshua Reynolds 1723-1792, Royal Academy of Arts, Londres, 16 janvier- 30 mars 1986, n°146

D'Outre Manche, l'art britannique dans les collections publiques françaises, Paris, musée du Louvre, Hall Napoléon, 1994, n°46

British Art and the Origins of Modern Childhood 1730-1830-University Art Museum and Pacific Film Archive, University of California at Berkeley- 23 août- 19 novembre 1995.

Louvre: le paysage dans la peinture du XVIe au XIXe siècle-Paris: Louvre; Séoul, Musée national. 23 octobre 2006- 18 mars 2007-

"Lumières! Un héritage pour demain"- Paris, Bibliothèque National de France -1er mars-28 mai 2006

REYNOLDS, Sir Joshua

Plympton (Devon), 1723 - Londres, 1792

Master Hare

1788

Huile sur toile

H. : 0, 77 m.; L. : 0, 63 m.

Paris, musée du Louvre, Département des Peintures

Inv. R.F 1580

Peinture

Peint pour Lady Jones, tante du modèle, décédée en 1829 Collection Mrs Louisa Shipley, jusqu'en 1839 Collection Mrs Townshend Don à Julius Hare (neveu de la précedente), 1841 Donné à Augustus Hare, 1855 ; 1869 passe à une autre branche de la famille Collection baron Alphonse de Rotschild, Paris Don de ce dernier, 1905

18e siècle


Commentaires

Ce portrait du jeune Francis George Hare âgé de deux ans en 1788 avait été commandé par sa tante, femme de l'orientaliste William Jones. Gravé dès 1790 par Robert Thew sous le titre Infancy, le tableau devint rapidement l'image même du nouveau regard sur l'enfance. D'être imparfait, de personne déniée, l'enfant devient l'homme que la société n'a pas corrompu. Les portraits d'enfants sont le titre de gloire de Reynolds.

Cette oeuvre a été gravée en couleur en 1790 par Richard Thew. La gravure, publiée chez Boydell, porte le titre "Infancy" et est accompagnée de vers de Robert Burns.


Bibliographie

Waterhouse, 1941, p80

W. ARMSTRONG, Sir Joshua Reynolds, premier président de l'Académie royale de Londres. trad. par B.-H. Gausseron. - Paris : Hachette et Cie, 1901.

Sir Joshua Reynolds 1723-1792, Galeries Nationales du Grand Palais, Paris, 7 octobre -16 décembre 1985. Paris : Ed. de la Réunion des Musées Nationaux, 1985.

Michel LACLOTTE, Le Louvre. La peinture étrangère. Paris: éd. Scala. 1989

Olivier Meslay, Arlette Serullaz, Barthélémy Jobert, cat. exp. D'Outre-Manche, l'art britannique dans les collections publiques françaises, Paris, Musée du Louvre, 19 septembre - 19 décembre 1994, éd. de la RMN, 1994, p.88, n°46

D. Mannings, Sir Joshua Reynolds, Complete catalogue of His paintings, 2000, Yale, Londres, T.I., p. 242, n°839, repr. t. II, fig.1534.