Outils

Index des noms d'artistes  

 
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

C

CALDER, Alexander ( Lawnton, Pennsylvania, 1898 - New York, New York, 1976 )
CANADE, Vincent ( San Giorgio Albanese, Italie, 1879 - New York, New York, 1961Immigrated to the United States in 1892. )
CASSATT, Mary ( Allegheny City, Pennsylvania, 1844 - Mesnil-Théribus, France, 1926 )
CASSIDY, Ira Gerald ( Cincinnati, Ohio, 1879 - Santa Fe, New Mexico, 1934 )

CATLIN, George ( Wilkes-Barre, Pennsylvania, 1794 - Jersey City, New Jersey, 1872 )
fgfydNé au moment de la déclaration d'Indépendance, Geroge Catlin porte le prénom du premier président américain et grandit dans un monde métissé : un pied dans une famille de colons humanistes et classiques, un pied dans la familiarité des indiens qu'il chercha toute sa vie à approfondir. En 1823, il abandonne ses études de droit pour embrasser une carrière artistique. Trois ans plus tard, il réalise son premier portrait d'indien, démarrant une véritable somme d'œuvres d'art sur le sujet, sans précédent et sans que l'on sache réellement les raisons d'un tel investissement. De 1830 à 1836, il partagea la vie et les itinérances de 48 tribus du Mississipi supérieur, dans la région des lacs. Son travail était méthodique car il avait pour objectif de sensibiliser le Gouvernement à la condition des indiens, il souhaitait les faire connaître par le biais d'expositions et de conférences à travers le pays et surtout par la réalisation d'un musée qui leur serait consacré. En 1939, malgré sa popularité, le Congrès refuse l'acquisition de 310 portraits et 200 peintures. Il décide alors de se rendre en Europe avec sa collection personnelle d'œuvres et d'objets. A Londres, il rencontre 14 indiens Ioways qu'il associe à son projet. Ils participent par des tableaux vivants à l'œuvre de Catlin et remportent un succès immédiat. Ils sont invités à Windsor par la reine d'Angleterre puis partent en tournée en Irlande et Ecosse. En 1845, criblé de dettes, il se rend à Paris avec « ses » Ioways. La galerie indienne, exposée salle Valentino connait un immense succès comme en témoignent les récits de George Sand, Victor Hugo ou Charles Baudelaire. Ils sont reçus aux Tuileries par le roi Louis-Philippe qui assiste avec la reine Marie-Amélie à un spectacle de danse immortalisé par le peintre Karl Girardet (1813-1871) (Versailles Musée national du château et des Trianons). Cette même année, trois Ioways meurent de la tuberculose et la tribu décide de rentrer aux Etats-Unis. Un groupe d'indien Ojibways fraichement arrivés de Londres les remplace. A la demande du roi, l'indian gallery est présentée au Louvre et Catlin réalise quinze copies légèrement agrandies d'originaux de sa collection. Livrés en 1845, ce sont les tableaux inscrits à l'inventaire du Musée du Louvre et conservés en grande partie au Musée du Quai Branly actuellement. L'aventure aurait put s'arrêter là, mais Louis-Philippe, conquis, lui commanda une nouvelle série de 27 toiles illustrant les expéditions de Cavelier de la Salle. Livrée en 1847, la série de Cavelier de la Salle, ne fut jamais réglée et le gouvernement français restitua les œuvres à l'artiste (La série est désormais conservée à Washington, National Gallery of Arts). Avec la Révolution de 1848, Catlin fuit la France et se réfugie à Londres où il rédige deux gros ouvrages :Catlin's letters and notes... à propos de ses épopées dans le Far West américain et Adventures of the Ojibways and Ioways Indians in England, France and Belgium, récit de son voyage en Europe. Il vendit alors de nombreuses copies de ses propres œuvres pour réduire ses dettes. Il fut finalement contraint de vendre l'intégrité de sa galerie à un ingénieur de Philadelphie, Joseph Harrison qui la stocka dans un de ses entrepôts d'où elle ne fut exhumée qu'en 1879 pour intégrer les collections de la Smithonian Institution. De son côté, Catlin ne cessa jamais de peindre les indiens, il poursuivit ses nombreux voyages, et ne renonça pas à son idée de Musée indien qui le hanta jusqu'au bout: « What will become of my gallery ? » demandait-il à sa fille Clara, avant de mourir en 1872. M-A SL -Février 2010

CATLIN, George (genre de) 
CAULDWELL, Leslie Griffen ( New York, New York, 1861 - 1941 )
CHADWICK, Francis Brooks ( Boston, Massachusetts, 1850 - Groslay, Seine-et-Oise, France, 1943 )
CHAMBERLAIN, Samuel ( Cresco, Iowa, 1895 - Marblehead, Massachusetts 1975 )
CHANLER, Robert Winthrop ( New York City, New York, 1872 - Woodstock, New York, 1930 )
CHAPLIN, E. 
CHAPMAN, Minerva Josephine ( Altmar, New York, 1858 - Palo Alto, California, 1947 )
CHASE, William Merritt ( Franklin Township, Indiana, 1849 - New York City, New York, 1916 )
CLEWS, Henry  ( New York City, New York, 1876 - Mandelieu La Napoule, Alpes-Maritimes, France, 1937 )
CLIVETTE, Merton ( Wisconsin, 1868 - ?, 1931 )
COLE Thomas ( Bolton, Lancashire, Grande-Bretagne, 1801 - Catskill, New York, 1848 )
COLEMAN, Glenn O. ( Springfield, Ohio, 1884 - Long Beach, New York, 1932 )
COLLAMORE & ROCKWOOD, New York 
COLLINGRIDGE, Ruth 
COOPER, Colin Campbell ( Philadelphia, Pennsylvania, 1856 - Santa Barbara, California, 1937 )
CORBETT, Harvey Wiley ( 1873 -1954 )
COX, Allyn ( New York, New York, 1896 - 1982 )
CRANCH Christopher Pearce ( (8 mars, 1813 – 10 janvier, 1892) )
CROSBY, Percy Leo ( Brooklyn, New York, 1861 - 1964 )
CUMBERWORTH, Charles ( ?, 1811 - Paris, France, 1852. )
CUMMINGS, Thomas Seir ( Bath, Grande-Bretagne, 1804 - Hackensack, New Jersey, 1894Emigré enfant aux Etats-Unis. )
CURTIS, George ( 1869 - 1927 )