Chefs d'œuvre

Recherche simple et avancée dans la base de données des œuvres  

 
 
 
 
 
© Musée du Louvre - Photo Marie-Alice Seydoux-Loiseau

Tours, Musée des Beaux-Arts, membre du réseau FRAME

© Musée du Louvre

Lien vers le site web

DAVIDSON, Jo

New York, New York, 1883 - Saché, Indre-et-Loire, France, 1951

Yvonne

996-3-1

1909 - 1910

Bas relief gravé sur pierre lithographique

H: 1, 80 m.; L: 0, 83 m.; P: 0, 06 m.

Tours, Musée des Beaux-Arts, membre du réseau FRAME

Inscription

Cachet de l'atelier Jo Davidson

Sculpture

De 1900 à 1940


Historique

Acquis par le Fonds Régional d'Acquisition pour les Musées Région Centre (FRAM), 1996.
Provient de l'atelier de l'artiste.


Commentaire

Yvonne Davidson, née à Paris en 1884 émigra aux Etats-Unis avec sa famille en 1890. Elle fut élevée à Chicago, dans le souvenir de son ancêtre blessé à Yorktown pour l'Indépendance des Etats-Unis. A ce titre sa mère devint "daughter of the American Revolution". D'abord attirée par le théâtre, c'est dans le costume qu'elle trouvera son épanouissement. Modelliste dans une grande maison New Yorkaise, elle créa à paris où elle suivait son mari sa propre maison de couture, rue des Acacias, dans les années 20. Sa santé déclinant elle dut suspendre son activité en 1928. Ce n'est qu'après sa mort, en 1934 que Jo Davidson sculpta cette pierre lithographique a son effigie. Il la représente en pied, drapée dans une de ses créations. La technique qu'il utilise ici rappelle le groupe de trois danseuses réalisé pour le Neighbourhood playhouse créé par les soeurs Hewilsohm ou encore un bas relief exposé à l'armory show. Jo Davidson conjugue ici avec une sobriété singulière, la précision de son geste de sculpteur avec le souvenir de l'élegance de son épouse auquel il rend un ultime hommage.
MAS - 30 décembre 2009


Bibliographie

JO Davidson, Between Sittings, an informal autobiography of Jo Davidson, the Dial Press, New York, 1951.

Gazette des Beaux-Arts, Mars 1997, 139e année, n°135, p.35.